artiste peintre alain halter

Pratiquant les techniques picturales (peinture à l’huile ou acrylique, aquarelle, gouache, pastels, linogravure…), je me consacre depuis nombre d'années à l’art numérique en alliant tradition et modernité.

Montbéliard forever — 30 novembre 2023

Montbéliard forever

Un bonjour de Montbéliard, vues de la ville racontée et illustrée par d’anciennes cartes postales photographiques.

Vues générales de Montbéliard

MONTBÉLIARD (Doubs) - Perspective de la ville et forteresse de Montbéliard le 15 juin de l'an 1589. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBELIARD (25 Doubs) – Musée Beurnier – “Perspective de la ville et forteresse de Montbéliard le 15 juin de l’an 1589. Jour de Grande reisuissance, les Bannières et Banderoles de la Citadelle et forts étoient éployé, le même jour il y eut une grande Incendie dans le pays à 9 heures du soir”. – COMBIER IMP. MACON (S.-et-L.) “CIM” – 25 – Photographie Véritable. – © Collection Alain Halter.

“La petite agglomération était remarquablement située dans une zone de contacts entre le monde rhénan, germanique, suisse et alsacien et le monde bourguignon de la Franche-Comté et de la Saône. Montbéliard devint vite une petite capitale seigneuriale et comtale, orgueilleuse de ses franchises urbaines de 1283, qui se transforma ensuite en capitale politique puis religieuse d’un petit état protestant luthérien de XVIe au XVIIIe siècle. La ville était la tête de la Principauté de Montbéliard où régnaient des souverains étrangers wurtembergeois. On la nomme toujours aujourd’hui la “Cité des Princes” et il y a toujours un “Pays de Montbéliard”.

Source : Dictionnaire des communes du département du Doubs, sous la direction de Jean Courtieu, Tome 4, Éditions Cêtre, Besançon, 1985, Longevelle-sur-Doubs, pages 2063, auteur : Jean-Marc Debard.

MONTBÉLIARD (25 Doubs) - Vue générale. Carte postale recto noir et blanc.

15960 – MONTBÉLIARD (Doubs) – Vue générale – Etablissements C. Lardier Besançon (CLB) – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD et le Mont Bart (vue prise des jardins). Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD et le Mont Bart (vue prise des jardins) – COLLECTION J.M.H. – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD - Le Fort Lacheaux. Vue Générale. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD – Le Fort Lacheaux. Vue Générale – © Collection Alain Halter.

MONTBELIARD - Au coucher du soleil depuis la Citadelle. Carte postale recto couleur.

25 – MONTBELIARD – Au coucher du soleil depuis la Citadelle – Editions du Sapin d’Or – Distribution Guy JANIN – 1, Rue d’Helvétie – 25 MORTEAU – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - Vue générale. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Vue générale – (G-H) © cap-théojac B.P. 15 87350 Panazol – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - Vue générale. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Vue générale – Editions SOFER – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - Vue aérienne - Le château. Carte postale recto couleur.

25200 MONTBÉLIARD (Doubs) – Vue aérienne – Le château – A droite, le “Donjon”, ancienne résidence des Comtes. Le bâtiment principal, édifié au milieu du XVIIIe s., remplace l’ancien château fort. Les deux tours, dans leur forme actuelle, datent du XVIe s. A gauche, pignon à volutes de l’ancien Hôtel du Bailli, oeuvre de l’architecte Schickhardt (début du XVIIe s.). – Combier Imprimeur Mâcon (Cim) – © Collection Alain Halter.

Le Château des ducs de Wurtemberg

“Eperon du château de Montbéliard occupé à partir du 10e siècle. L’ensemble actuel ne comporte pas d’éléments antérieurs aux 15e et 16e siècles et porte la marque du 18e siècle (logis reconstruit en 1751) et du 19e siècle (bâtiments du front nord). Châtel-Derrière du 15e siècle, maison des Courtisans construite à la fin du 16e siècle par l’architecte Schickardt, murailles élevées entre le le 15e et le mileu du 18e siècle, porterie du flanc nord du 16e siècle”.

Source : https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/PA00101673
Voir “Château de Montbéliard” : https://fr.wikipedia.org/wiki/Ch%C3%A2teau_de_Montb%C3%A9liard

MONTBÉLIARD - Le Château. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD – Le Château – Librairie Pélot, Montbéliard – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - Square du Souvenir et Citadelle. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Square du Souvenir et Citadelle – C.L.B. – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - Le Château. Carte postale recto sépia.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Le Château – Date en partie du XIVe S. Ancienne Résidence des Princes de Wurtemberg devint propriété de l’Etat Français en 1792 lors du rattachement du pays de Montbéliard à la France. Est aujourd’hui classé comme monument historique – Coll. Tridart – Combier Imp. Mâcon – © Collection Alain Halter.

Montbéliard - Le Château au clair de Lune. Carte postale recto noir et blanc.

Montbéliard – Le Château au clair de Lune – E. Blazer, Articles de fantaisie et de ménage. Montbéliard – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - Le Château. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Le Château – C.L.B. – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD - Le Château, Façade Sud. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD – Le Château, Façade Sud – © Collection Alain Halter.

Vues en couleur du Château de Montbéliard

MONTBÉLIARD (Doubs) - Le Château. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Le Château – (H-H) © cap-théojac b.p. 15 87350 Panazol – Photo M. MARCOU – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - Le Château. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Le Château – (H-H) © cap-théojac b.p. 15 87350 Panazol – Photo M. MARCOU – © Collection Alain Halter.

“C’est sur le bord de cette avenue (Aristide-Briand) que la ville souhaita faire ériger un monument aux morts, devant le château. A cette occasion, elle lança une souscription le 16 octobre 1919. Après bien des tergiversations au sujet de l’emplacement du monument, celui-ci fut inauguré le 9 novembre 1924 en présence du général Gouraud, gouverneur de la ville de Paris. Le monument était fait pour rappeler la disparition des 376 enfants de Montbéliard morts pour leur patrie. Le 10 février 1925 le nom de square du Souvenir fut donné à l’endroit qui sera plus tard planté d’arbres et ceint d’une grille. Un gardien en uniforme fut chargé de sa surveillance. Le square se situait sur l’ex-propriété Tramu Blayac. Dans les années 1960-1970 la ville fit enlever les grilles, puis quelques arbres. Le monument sera déplacé vers le square De-Resener en automne 1992”.

Source : Montbéliard par ses rues et ses lieux-dits, Jean-Paul Bourquin, Editions Cêtre, 2008, page 66.

MONTBÉLIARD (Doubs) - Le Château. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Le Château – (G-H) © cap-théojac b.p. 15 87350 Panazol – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - Le Château illuminé. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Le Château illuminé – Images de Guy JANIN – Combier Imprimeur Mâcon Cim – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD - Féerie nocturne au Château. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD – Féerie nocturne au Château – Editions Guy JANIN – 24 Rue Lapret – 25000 Besançon Tél. (81) 80 29 19 – © Collection Alain Halter.

La Gare

MONTBÉLIARD - La Gare. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD – La Gare – C.L.B. – Photographie artistique de l’Est C. Lardier, Besançon (Doubs) – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD - Intérieur de la Gare. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD – Intérieur de la Gare – © Collection Alain Halter.

Immeuble dit Le Lion de Peugeot

Voir “Lion de Peugeot” : https://fr.wikipedia.org/wiki/Lion_de_Peugeot

MONTBÉLIARD (Doubs) - Rue Cuvier. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Rue Cuvier – C.L.B. Etablissements C. Lardier – Besançon – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD - Coucher de soleil sur la vue CUVIER. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD – Coucher de soleil sur la vue CUVIER – Editions Guy JANIN – 24 Rue Lapret – 25000 Besançon Tél. (81) 80 29 19 – © Collection Alain Halter.

La place et le temple Saint-Martin

“Eglise Saint-Martin mentionnée en 1343 ; reconstruite dans la 2e moitié du 15e siècle et consacrée le 28 décembre 1491 ; 1538 introduction du culte luthérien ; 1542, transfert du cimetière entourant l’église hors des remparts (voir cimetière rue du Faubourg) ; devenue trop petite, remplacée par un temple édifié par l’architecte Heinrich Schickhardt pour le duc Frédéric de Wurtemberg : 5 mai 1601, pose de la 1ère pierre, 1604, date sur le portail sud avec inscription donnant les noms de l’architecte et du commanditaire, 18 octobre 1607, dédicace, tour en pierre prévue par l’architecte jamais réalisée ; à la place construction d’un campanile en bois en 1677″.

Voir la notice : https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/IA00048692
Voir “Temple Saint-Martin de Montbéliard” : https://fr.wikipedia.org/wiki/Temple_Saint-Martin_de_Montb%C3%A9liard

MONTBÉLIARD (Doubs) - Le temple Saint-Martin (1601-1607). Architecte : Schickhardt. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Le temple Saint-Martin (1601-1607). Architecte : Schickhardt – Combier Imprimeur Mâcon Cim – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD - Le temple Saint-Martin. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD – Le temple Saint-Martin – Editions Guy JANIN – 24 Rue Lapret – 25000 Besançon Tél. (81) 80 29 19 – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - Intérieur du Temple Saint-Martin. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Intérieur du Temple Saint-Martin – Bromure Péquignot éditeur, Besançon Péqui – © Collection Alain Halter.

BI-CENTENAIRE G. CUVIER  et Temple Saint-Martin. Carte postale recto noir et blanc.

BI-CENTENAIRE G. CUVIER 1769-1969 – Baron Georges CUVIER (Montbéliard 1769-Paris 1832). Créateur de la Paléontologie, de l’Anatomie comparée, Ministre d’Etat – Pair de France – Académicien. Temple Saint-Martin (1602). Première Eglise bâtie en France pour le culte luthérien. G. CUVIER y fut baptisé. – Editions RAYOT-DEPOUTOT – Librairie du Pays de Montbéliard – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - Statue de Cuvier. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Statue de Cuvier – Baron Georges CUVIER (Montbéliard 1769-Paris 1832). Créateur de la Paléontologie, de l’Anatomie comparée, Ministre d’Etat – Pair de France – Académicien. – EDICAP DL. 70 – Cie des Arts Photomécaniques, 44 rue Letellier, Paris 15e – © Collection Alain Halter.

Voir “Georges Cuvier” : https://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Cuvier

MONTBÉLIARD (Doubs) - Statue de Cuvier. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Statue de Cuvier – Baron Georges CUVIER (Montbéliard 1769-Paris 1832). Créateur de la Paléontologie, de l’Anatomie comparée, Ministre d’Etat – Pair de France – Académicien. – (G-H) © cap-théojac b.p. 15 87350 Panazol – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - L'hôtel de ville. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – L’hôtel de ville – Combier Imprimeur Mâcon Cim – © Collection Alain Halter.

Voir “Hôtel de ville de Montbéliard” : https://fr.wikipedia.org/wiki/H%C3%B4tel_de_ville_de_Montb%C3%A9liard

MONTBÉLIARD (Doubs) - La Caisse d'Epargne. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – La Caisse d’Epargne – (H-H) © cap-théojac b.p. 15 87350 Panazol – © Collection Alain Halter.

La pierre à poissons et les Halles

MONTBÉLIARD (Doubs) - La pierre à poissons et le pavillon central du bâtiment des halles (XVIe s.). Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – La pierre à poissons et le pavillon central du bâtiment des halles (XVIe s.) – Combier Imprimeur Mâcon Cim – © Collection Alain Halter.

Voir Pierre à poissons” : https://fr.wikipedia.org/wiki/Pierre_%C3%A0_poissons

MONTBÉLIARD (Doubs) - Le pavillon central du bâtiment des halles (XVIe s.). Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Le pavillon central du bâtiment des Halles (XVIe s.) – Combier Imprimeur Mâcon Cim – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - Place Denfert-Rochereau. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Place Denfert-Rochereau – Combier Imprimeur Mâcon Cim – © Collection Alain Halter.

“Halle en bois mentionnée en 1301 ; propriété du prince qui la fit reconstruire au 16e siècle pour abriter le marché, les réserves de grains, la douane et le conseil gouvernemental dit régence ; commencée en 1536 par l’aile principale ; 1551 présentation d’un projet : pour bâtir l'” aultre moitié de l’asle ” ; aile orientale en cours d’édification en 1565 (porte cette date sur la clef d’arc d’une porte intérieure) et 1568 ; de 1582 à 1583, établissement de la douane à l’extrémité nord de cette aile ; 1591, 1592, installation d’une fontaine qui ne sera jamais achevée par Hans Reichardt, maître fontainier wurtembergeois ; 1618 projet pour l’aile septentrionale par l’ingénieur Claude Flamand ; de 1624 à 1628, établit le grenier à grains (éminage) qui occupe l’aile ouest (grille d’une arcade sur la cour porte la date 1626 avec initiales IC) et amorce l’aile nord mais celle-ci ne sera jamais construite ; une rangée de maisons fermera la cour de ce côté par la suite ; 18e siècle, réparations et réaménagement intérieur (plafonds) ; 1875, 1876, démolition des boutiques en appentis appuyés au bâtiment dès le 16e siècle et installation de magasins au rez-de-chaussée de l’aile principale, construction d’un grand escalier dans l’aile ouest par l’architecte Luc Wetzel ; probablement de la même époque, projet non réalisé de réfection de la façade par l’architecte Charles Surleau ; courant 19e siècle, toutes les ouvertures donnant sur la cour sont refaites et démolition d’une partie des maisons fermant la cour au sud ; 1905, 1909, travaux de transformation par l’architecte Jules Adolphe Pelletier : construction d’un second escalier dans l’aile ouest, percement de toutes les fenêtres du rez-de-chaussée de l’aile est donnant sur la place Dorian, y compris celle en plein-cintre de l’escalier”.

Source : https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/IA00048685
Voir “Halles de Montbéliard” : https://fr.wikipedia.org/wiki/Halles_de_Montb%C3%A9liard

MONTBÉLIARD - Statue Denfert. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD – Statue Denfert – COLLECTION J.M.H. – © Collection Alain Halter.

“La place (Denfert-Rochereau – Les Halles) possédait déjà en 1905 la statue de l’illustre colonel qui avait épousé la fille du pasteur Surleau de la rue des Fèbvres. Pierre-Marie-Philippe Denfert-Rochereau était né en 1823 à Saint-Maxent. Protestant et radical, sa carrière s’arrêta au grade de colonel, quand bien même ses ennemis, les prussiens, lui rendirent, ainsi qu’à ses hommes, les hommages lorsqu’ils sortirent du fort de Belfort. On dit qu’une cabale fut montée et que son honneur fut lavé de tous reproches grâce à Viette et Dorian, ministres du commerce et de l’agriculture. Mort à Paris en 1878, il repose avec sa belle-famille les Surleau-Goguel, au cimetière de Montbéliard. Lors de son enterrement, les chasseurs du 21e BCP lui rendirent les honneurs dans la ville. Il eut une carrière politique très tumultueuse. Sa statue fut sur la place de septembre 1879 jusqu’en 1943. Elle avait été fondue avec les canons pris aux Prussiens. Les Allemands “récupérèrent leur bien” pour le fondre à leur tour. Le monument fut remplacé par un bloc de granit gravé et orné de médaillons dû à Maurice Bloch le 9 janvier 1971. Dans les mois qui viendront, le monument sera retiré pour la refonte de la place et un nouveau le remplacera vers la pierre à poissons”.

Source : Montbéliard par ses rues et ses lieux-dits, Jean-Paul Bourquin, Editions Cêtre, 2008, page 20.

“Il existait aussi une statue en son honneur à Montbéliard, exécutée par Just Becquet et inaugurée le 21 septembre 1879 sur la place éponyme. Elle a été fondue sous l’Occupation. Sur le piédestal figurait la célèbre réplique de Denfert à von Tresckow : « Nous connaissons l’étendue de nos devoirs envers la France… »

Source et biographie : https://fr.wikipedia.org/wiki/Aristide_Denfert-Rochereau

Montbéliard – Rue de St-Hyppolyte et Place de l’Enclos – Mme Mathiot-Renaud, libraire, éditeur – © Collection Alain Halter.

Les bords de l’Allan

Voir “Allaine” : https://fr.wikipedia.org/wiki/Allaine

MONTBÉLIARD (Doubs) - Passerelle sur l'Allan. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Passerelle sur l’Allan – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD - Vue prise de la Passerelle sur l'Allan. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD – Vue prise de la Passerelle sur l’Allan – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - Vue sur l'Allan et le Château. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD (Doubs) – Vue sur l’Allan et le Château – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD - L'Eglise catholique et le Grand Pont. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD – L’Eglise catholique et le Grand Pont – Cliché Ch. SIMON, à Maiche (Doubs) – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD - Les bords de l'Allan. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD – Les bords de l’Allan – C.L.B. Etablissements C. Lardier – Besançon (Doubs) – © Collection Alain Halter.

L’église Saint-Maimbœuf

“Après la destruction en 1810 de l’ancienne église Saint-Maimboeuf, le cardinal Mathieu décide la construction d’une nouvelle église : plans de J.F Fallot, auquel succèdent M. Painchaux et A.G Guérinot. Les travaux commencent en 1850 et durent 30 ans”.

Source : https://www.pop.culture.gouv.fr/notice/merimee/PA00101784
Voir “Église Saint-Maimbœuf de Montbéliard” : https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Saint-Maimb%C5%93uf_de_Montb%C3%A9liard

MONTBÉLIARD (Doubs) - L'Eglise. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – L’Eglise – Combier Imprimeur Mâcon Cim – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - L'Eglise (Renaissance) et le pont sur l'Allan. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – L’Eglise (Renaissance) et le pont sur l’Allan – (H-H) © cap-théojac b.p. 15 87350 Panazol photo M. MARCOU – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - L'Eglise Catholique. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – L’Eglise Catholique – C.L.B. Etablissements C. Lardier – Besançon (Doubs) – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - L'Eglise. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD (Doubs) – L’Eglise – Combier Imprimeur Mâcon Cim – © Collection Alain Halter.

MONTBÉLIARD (Doubs) - L'Eglise Catholique. Carte postale recto couleur.

MONTBÉLIARD (Doubs) – L’Eglise – Editions Guy JANIN – 1, rue d’Helvétie – 25 MORTEAU – Tél. : 316 – © Collection Alain Halter.

L’Ecole Pratique d’Industrie

MONTBÉLIARD - Ecole Pratique d'Industrie. Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD – Ecole Pratique d’Industrie – Richard buraliste, Articles pour Fumeurs L.B. et V., Paris – © Collection Alain Halter.

“En 1880 on construit (rue des Huisselets) une école normale d’instituteurs protestants en remplacement de l’Ecole modèle de la place Saint-Martin. Entre 1838 et 1890, elle était la seconde école normale du département. Puis le 12 octobre 1890, elle devient l’Ecole régionale professionnelle et enfin le 1er juin 1892 elle s’appelle l’Ecole pratique d’industrie de Montbéliard. Elle était placée sous l’autorité du ministère du Commerce et devait former des ouvriers et des dessinateurs instruits, aptes à devenir contre maîtres ou chefs d’atelier. La ville souhaita placer dans la cour d’honneur de l’établissement un buste de Viette ; cela se fit en 1895. Hélas en 1943 les Allemands réquisitionnèrent la sculpture. Un nouveau buste fut installé le 2 décembre 1956″.

Source : Montbéliard par ses rues et ses lieux-dits, Jean-Paul Bourquin, Editions Cêtre, 2008, page 53.
Voir “Monument à Jules Viette” – Montbéliard” : https://e-monumen.net/patrimoine-monumental/monument-a-jules-viette-montbeliard/

Centre de production Automobiles Peugeot

Centre de production de la Société des Automobiles Peugeot à SOCHAUX. Carte postale recto couleur.

Centre de production de la Société des Automobiles Peugeot à SOCHAUX – En sortant du fond à droite : LA FORGE, L’EMBOUTEILLAGE, LA MECANIQUE, LA FONDERIE – A gauche : LA CAROSSERIE, L’ENTREPÔT, LES HÔTELS pour le personnel. Au loin : MONTBELIARD et son CHÂTEAU – 300.000 m2 de surface couverte – 16.000 ouvriers et employés – 30 km. de voies ferrées – CITES OUVRIERES et HOTELS pour le logement de 6.000 personnes – STADE contenant 12.000 personnes – © Collection Alain Halter.

Voir “Peugeot” : https://fr.wikipedia.org/wiki/Peugeot

La Diaichotte

MONTBÉLIARD - Musée Beurnier. G. BRETEGNIER. "La Diaichotte". Carte postale recto noir et blanc.

MONTBÉLIARD – Musée Beurnier. G. BRETEGNIER. “La Diaichotte”, jeune fille portant le costume traditionnel du Pays de Montbéliard – Combier Imprimeur Mâcon Cim – © Collection Alain Halter.

Voir : https://webmuseo.com/ws/musees-montbeliard/app/collection/record/614

DIAICHOTTE n.f. Jeune fille ou femme portant le diairi.
DIAIRI n.m. Coiffe des jeunes filles et des femmes protestantes.
ETYM. obscure : le mot a signifié d’abord “chignon”, puis “nuque” (M. Thom).

Source : Trésors des parlers comtois, Editions Cêtre, 1992, pages 120-121.

Le diairi : Ce mot est le nom d’une coiffe caractéristique du pays de Montbéliard, que revêtaient jadis les jeunes filles protestantes, souvent appelées diaichottes. Mais le nom de la coiffe a une autre origine que le nom de la jeune fille (variante de gaichotte, féminin de gaichon, garçon). Il vient sans doute du francique (dialecte germanique) waron, au sens de “avoir soin, garantir” (famille de “garer”), qui a signifié d’abord “chignon”, puis “nuque”.
C’était une parure de fête et de cérémonie religieuse, joliment brodée et ornée de perles, enjolivée de rubans et se nouant sous le menton. On disait aussi coiffe à diairi, et l’on peut encore en admirer de belles collections dans les musées folkloriques ou populaires, notamment au château de Champlitte. Les diairi faisaient partie des traditions protestantes dans le Nord-Franche-Comté…

Source : La Comprenotte, Jean-Paul Colin, Editions Cabédita, 2009, page 104.

Une racontotte du Pays de Montbéliard — 21 octobre 2023